Archive pour mars, 2013

Déclaration du Bureau de Wilaya du19-03-2013

Télécharger au format PDF

Conseil National Autonome des Professeurs del’Enseignement Secondaire et Technique Elargi

CNAPEST-Elargi

Bureau de Wilaya de Tizi Ouzou

http://cnapestelargi15.eklablog.com   ,   http://cnapest15.unblog.fr

Mail : cnapestto@yahoo.fr

 

Déclaration

Le bureau de wilaya du CNAPEST-Elargi de Tizi Ouzou s’est réuni ce mardi 19 mars 2013 au siège de notre syndicat sis à la direction de l’éducation en présence de deux membres de la commission de wilaya des œuvres sociales.

Après avoir ouvert la séance, le coordinateur de wilaya a donné la parole aux membres de la commission de wilaya des œuvres sociales qui ont présenté un compte rendu détaillé des activités de la commission de wilaya.

Il en ressort que les méthodes usitées par cette commission ne diffèrent en rien de celles employées par la commission précédente affiliée au syndicat du système.

En effet, énormément de faits relatés par les membres de cette commission présents à la réunion du bureau de wilaya portent atteinte à la gestion démocratique des œuvres sociales dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ces faits inacceptables seront cités dans le détail, si la présidente de cette commission persiste à gérer unilatéralement les activités de la commission et à dépenser anarchiquement l’argent des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou.

Par ailleurs, le bureau de wilaya du CNAPEST-Elargi de Tizi Ouzou dénonce énergiquement le comportement de monsieur Belmecheri, président de la commission nationale des œuvres sociales, qui gère les deniers des œuvres sociales comme ses fonds propres. Il a décidé, unilatéralement et en secret, d’octroyer une prime forfaitaire aux présidents et vice-présidents des commissions nationale et de wilaya. Il s’est permis, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion du 8 mars à Tizi Ouzou en l’honneur des femmes retraitées de l’éducation d’annoncer à une quinzaine d’entre elles, choisies on ne sait selon quels critères, qu’il leur offrait une cure thermale aux frais de la commission nationale provoquant la consternation de certains membres da la commission de wilaya et le chahut de celles qui n’ont pas été choisies. Suite à cela, sans en référer aux autres membres, il a décidé unilatéralement d’offrir cette cure à toutes les présentes. De plus, se considérant en campagne électorale, il sillonne actuellement les wilaya du pays pour organiser des fêtes avec l’argent des œuvres sociales en l’honneur des retraités ayant obtenu la prime de 250 000 DA décidée par la commission nationale. Il a en outre organisé une assemblée générale des présidents de commissions de wilaya, un cadre qui n’est prévu nulle part dans les textes qui régissent les œuvres sociales, mais dans un objectif inavoué d’élimination des élus n’ayant pas son obédience syndicale.

Aussi, le bureau de wilaya du CNAPEST-Elargi de Tizi Ouzou dénonce les comportements inacceptables du président de la commission nationale et de la présidente de la commission de wilaya des œuvres sociales de Tizi Ouzou et les met en garde contre toute dérive dans la gestion des œuvres sociales. Et pour permettre aux élus d’empêcher ces dérives le bureau de wilaya appelle à l’instauration d’un article dans les textes des œuvres sociales qui permettra aux membres d’une commission de retirer leur confiance à un membre défaillant.

Vive le CNAPESTE

Seule la lutte paye

Tizi Ouzou, le 19/03/2013

 P/Le Bureau de Wilaya

Le Coordinateur de Wilaya

Kamal Goucem

CONTRIBUTION

Le Cnapeste a, à mon sens, bousculé les œuvres sociales. En effet, en dénonçant l’instruction classée « top secret » attribuant des primes  allant de 2000 à 10000 DA aux membres des commissions de wilaya, les choses sont entrain de s’accélérer en vue de la préparation de l’assemblée générale des œuvres sociales qui aura lieu le mois de mars 2013. Revenons un peu sur la nomenclature et le règlement intérieur objets de l’assemblée générale du 27 et 28 aout 2012. Il faut dire que les deux textes ne reflètent  en rien les résolutions de l’AG  et que les deux documents, si l’on peut se permettre un contresens, sont  des chefs-d’œuvre de bricolage et d’imprécision post-assemblée générale. La volonté des élus des travailleurs de l’éducation a été  sciemment violée, de manière organisée et réfléchie. Parmi les tares et les insuffisances de ces deux textes fondamentaux, il y a lieu de relever : des omissions graves telles que la date d’effet de la nomenclature et la non prise en charge du conjoint non salarié en matière d’interventions chirurgicales(le problème vient juste d’être réglé par une instruction de la CN), le non respect de la hiérarchie des formes(par exemple, opposition de la nomenclature et du règlement intérieur avec le décret 12/01), etc. …Il faut rappeler que l’AG du 27 et 28 aout 2012 a voté une date d’effet pour la nomenclature et celle-ci correspond à la date du gel des œuvres sociales(juin 2010) . Qui a décidé de sa suppression et pourquoi ?

L’instruction N°13 du 04/02/2013 estampillée « TOP SECRET » n’a pas omis de préciser qu’elle prend effet à partir des  dates d’installation  des commissions et de nomination des structures de gestion.

« En avant la zizique et par ici les gros sous ». Pour être honnête, il faut dire qu’entre l’installation et le travail effectif et réel des commissions, il s’est écoulé une période de six mois environ. Pourquoi donc des primes forfaitaires  pour cette période quand bien même celles-ci était légales ? S’il était vrai que l’AG du tiers(ou des deux tiers exclus, c’est comme vous voulez) des élus avait voté ces primes forfaitaires comme l’a déclaré le président de la commission nationale (El-Watan du 19/02/2013) alors pourquoi il n’y a aucune trace de celles-ci  dans le règlement intérieur ? Il est clair que c’est d’une contre vérité  qu’il s’agit destinée à sauver la face de son auteur. Pour clore ce faux pas de ceux qui ont la mission de  gérer les sous des travailleurs, il faut ajouter que les primes «  secrètes » ont été gelées par une instruction (portant le N° 16) datant  du 21/02/2013 émanant de la commission nationale. C’est une preuve de plus que ces primes ne sont  pas décidées par l’AG sinon ça voudrait dire que la commission nationale est au-dessus de l’AG  qui est en quelque sorte l’organe suprême. Il est  encore temps d’arrêter ce cirque qui n’augure pas d’une gestion saine et rigoureuse des œuvres sociales. Les travailleurs doivent rester vigilants car tout n’est pas au point. Il y a encore du chemin à faire. En attendant l’AG de ce mois de mars 2013, espérons que la Majorité élue voterait les bonnes résolutions et ne se laisserait pas manipulée. En attendant cette AG décisive, le président de la CN cherche ses soutients à travers les wilayate.

ADRYEN Chavane

Association des Parents et ... |
Cercle des Cartophiles du L... |
qafaray qafaree |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UN PAS POUR PÉRINE
| ACEH : Association Culturel...
| Association des Etudiants B...